Pourquoi faut il protéger la Grande barrière de corail ?

Publié le : 08 juin 20224 mins de lecture

La grande barrière de corail est l’un des sites naturels les plus connus au monde. Située au large des côtes nord-est de l’Australie, elle est composée de plus de 2 000 récifs coraliens et de 900 îles. Elle représente la plus grande structure marine vivante du monde et s’étend sur plus de 2 300 kilomètres. La grande barrière de corail est un site naturel unique en raison de sa richesse en espèces vivantes. Elle abrite environ 400 espèces de coraux, 1 500 espèces de poissons et 4 000 espèces d’invertébrés.

Pourquoi faut il protéger la grande barrière de corail ?

La Grande barrière de corail, située au large de la côte nord-est de l’Australie, est l’un des plus importants écosystèmes coralliens du monde. Il abrite une multitude de espèces de coraux et de poissons, ce qui en fait une destination de choix pour les plongeurs et les snorkelers du monde entier. Malheureusement, cet écosystème fragile est menacé par de nombreux facteurs, notamment la pollution, les changements climatiques et la surexploitation des ressources. La pollution est l’un des principaux facteurs qui contribuent à la dégradation de la grande barrière de corail. Les déchets provenant des navires, des plages et des industries côtières se déposent sur les coraux, entraînant la mort de ces derniers. De plus, les nutriments et les pesticides des fermes côtières se déversent dans les eaux du lagon, favorisant la prolifération d’algues et de bactéries qui étouffent les coraux. Les changements climatiques représentent également une menace pour la Grande barrière de corail. Le réchauffement des eaux océaniques est l’une des principales causes de la blanchissement des coraux, un processus dans lequel les coraux perdent leur couleur car ils abandonnent leur algue symbiotique. Le blanchissement des coraux est extrêmement dangereux pour la survie de ces derniers, car il les rend plus vulnérables aux maladies et aux prédateurs. De plus, les ouragans et les tempêtes tropicales peuvent provoquer des dégâts importants sur les coraux et les écosystèmes coralliens. Enfin, la surexploitation des ressources est un autre facteur qui menace la survie de la Grande barrière de corail. Les pêcheurs utilisent des techniques de pêche destructives, telles que la dynamite ou le chalutage, qui endommagent les coraux et les récifs. De plus, de nombreuses espèces de coraux sont prélevées pour être utilisées dans l’aquaculture, la construction ou la fabrication de bijoux. Cette surexploitation met en danger la survie de ces espèces et entraîne la perte de diversité biologique dans La Grande barrière de corail.

Les principales espèces qui vivent dans la Grande barrière de corail

Les principales espèces qui vivent dans la grande barrière de corail sont les coraux, les algues, les coquillages, les crabes, les étoiles de mer, les méduses et les poissons. Plus précisément, voici les principales espèces qui vivent dans la Grande barrière de corail les coraux, les anémones, les escargots de mer, les poissons-anges, les poissons-clowns, les poissons-chirurgiens, les poissons-papillons, l les poissons-perroquets et les poissons-scorpions.

Le dauphin qui a demandé de l’aide à un humain
Quels sont les 3 grands groupes d’algues marines ?

Plan du site