Antilles, mars-avril : Mission AGOA

Voici le récit de Yolande, éco volontaire aux Antilles :
« De retour de Martinique, dans l’avion qui me ramène à Pointe à Pitre, je repense à ces trois missions « cétacés » que je viens de vivre au sein du sanctuaire AGOA. Après les Iles du Nord en collaboration avec les Iles Néerlandaises, la Guadeloupe et la Martinique, voilà trois semaines riches en observations qui s’achèvent.

La fatigue est là, bien sûr, mais un profond sentiment de satisfaction aussi. Je revis ces longues heures, en plein soleil, où nous scrutons la mer dans l’espoir d’apercevoir le dos, le souffle, les pectorales ou la caudale d’un animal. Ces heures de découragement lors des journées sans observation. Et puis l’excitation et la frénésie qui s’emparent de chacun d’entre nous quand enfin un observateur signale un cétacé. C’est alors que le référent de l’association, aidé des autres écovolontaires, réagit rapidement et relève l’ensemble des informations nécessaires au protocole scientifique. Mais aussi, c’est la joie de voir une espèce rarement observée… Oui tous ces moments là font oublier les heures d’attente !

Je repense aussi à tous ces moments passés ensemble – écovolontaires, partenaires locaux et caribéens… – dans la bonne humeur, tellement essentielle dans un espace réduit, la discipline de chacun pour que les missions se passent au mieux et que les jours de mauvais temps défilent plus vite….
Bref, une expérience humaine, scientifique et naturaliste inoubliable.

Merci à l’Agence des Aires Marines Protégées, le CAR-SPAW, la SEPANMAR et tous les autres participants qui œuvrent à l’amélioration de la connaissance des cétacés dans le sanctuaire AGOA. »

Guadeloupe, Mission 1, 2007
Guadeloupe, mission 2, 2007