01. Baleine Bleue

Le chant de communication
chez la baleine bleue

Ses regroupements ont lieu lors des périodes d’accouplements ou d’alimentation en abondance. Les baleines émettent alors des sons distincts lors de la reproduction. Les chercheurs ont aussi observés lors de ses regroupements des baleines bleus se chahuter et se frotter comme pour se dire bonjour, signe qu’ils se reconnaissent.

02. Dauphins

La reconnaissance de soi
chez les dauphins

Cette espèce d’animaux se reconnait dans un miroir. De plus, ils sont aussi capables de faire des imitations vocales et comportementales lors d’un apprentissage encadré. Les dauphins comprennent des mécanismes et arrivent à manipuler des outils spécifiques. Ils reconnaissent également les représentations symboliques.

03. Requins

Une perception visuelle accrue
chez les requins

Des études ont montré que le cerveau des requins présente des similitudes avec l’homme. Les requins perçoivent parfaitement les objets et les reconnaissent à leur forme. Ils ont une mémoire visuelle et peuvent reconnaître un poisson venimeux et ne pas s’en approcher, contrairement à d’autres espèces marines.

Embarquez pour une croisière naturaliste en Méditerranée

Partez dans une aventure maritime à la découverte des géants marins de la méditerranée. Les croisières naturalistes ont pour but de vous donner du plaisir à explorer et de contribuer à la protection des mammifères marins. Entourée par des parcs nationaux marins et plusieurs sites naturels, la mer Méditerranée offre une étonnante mégafaune marine.

Voyage naturaliste

Voyage naturaliste

Safaris des sites naturels

Safaris des sites naturels

Balades photos naturalistes

Balades photos naturalistes

Croisières en famille

Croisières en famille

Activités nautiques

Activités nautiques

Immersion scientifique

Immersion scientifique

Stages protection et conservation naturalistes

Formations pour la protection

cétacés
Alimentation des cétacés
L’alimentation des cétacés est liée à la morphologie de leur tête et à leurs dents. Celles qui ont des dents, appelées également odontocètes, se nourrissent d’une grande diversité de proies : poissons, calmas, mollusques, crustacés, … Les baleines à dents, les dauphins et les requins ont ainsi un régime très varié. Les mysticètes, les baleines à fanons, se partagent en trois groupes pour se nourrir : les engouffreuses, les écrémeuses et les fouisseuses.
Tous les océans du monde sont peuplés par des cétacés. En méditerranée, la profondeur de la mer détermine différents types d’habitat. Les cétacés peuplent ces zones en fonction de leurs préférences alimentaires. Deux fois par an, les mammifères marins migrent pour des régions plus propices à la nourriture et à la reproduction. La classification des cétacés y joue un rôle important. Ce sont surtout les mysticètes qui migrent alors que les odontocètes sont des nomades ou des sédentaires.
La communication des cétacés se fait essentiellement par les sons étant donné la visibilité limitée des fonds marins et la grande mobilité de ces habitants. Les chants et les cris des cétacés leur permettent de se repérer géographiquement pour mieux de déplacer. Des chants particuliers leur servent également pour se reproduire. Les scientifiques ont relevé un chant des baleines chasse qui les aide à se nourrir. Cela leur permet également de s’avertir d’un danger ou de se rassembler.

En raison de pêches massives et de la chasse aux ailerons, les mammifères marins sont aujourd’hui sous la menace d’une extinction. Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, deux types de baleines franches, le rorqual boréal et la baleine bleue sont en danger critique d’extinction. La pollution marine et le changement climatique constituent aussi des menaces pour les baleines.

Le monde des baleines

Des baleines dans les eaux des Caraïbes ou de l’océan Indien

Des baleines dans les eaux des Caraïbes ou de l’océan Indien

L’île de la Dominique, située entre la Guadeloupe et la Martinique, est un endroit privilégié d’observation de nombreux mammifères marins, notamment des cétacés. Une partie de la population des baleines y reste même toute l’année. Vous pouvez également contempler à la Réunion de magnifique espèces.

Des baleines au large de l’Afrique du Sud

Des baleines au large de l’Afrique du Sud

A l’extrême pointe de l’Afrique du Sud, dans la baie Walker, vous pouvez apercevoir des baleines noires que l’on ne peut voir que dans l’hémisphère Sud. Les eaux de Madagascar et de Mayotte sont également remplies de cétacés, notamment de requins baleines.

Du Canada à l’Alaska, le grand nord en canot

Du Canada à l’Alaska, le grand nord en canot

Le fleuve Saint-Laurent au Canada est un endroit inédit pour observer plusieurs variétés de mammifères marins, dont des baleines à bosse, en train de s’alimenter. Vous y trouverez également un musée consacré à cet animal. Le golfe du Saint-Laurent est également riche en cétacés.

Connaissances générales sur les cétacés

Caractéristiques physiques

Les formes des baleines varient, du plus petit dauphin au plus grand rorqual bleu. La forme de leur corps est fusiforme avec des ailerons en forme de palette. L’extrémité se termine par une queue à deux flets et certaines espèces possèdent un aileron dorsal.

Lexique

Pour mieux comprendre les revues animales, vous devez maîtriser le lexique. Ce glossaire vous sera donc utile non seulement pour l’observation des mammifères marins, mais aussi pour leur préservation à travers la compréhension de leur mode de vie.

Reproduction

Les eaux chaudes et/ou tempérées sont le milieu propice pour l’accouplement des baleines, d’où l’existence de la migration reproductive. L’accouplement se fait en général ventre contre ventre, mais peut varier en fonction des espèces.

Anatomie et classification

Les cétacés sont des mammifères marins qui se répartissent en près de 80 espèces. Chaque population possède une anatomie différente. Les baleines sont classées en deux familles : les mysticètes et les odontocètes. Afin de mieux les protéger, les scientifiques étudient en profondeur les caractéristiques anatomiques et sociales des cétacés.

Origines et évolution

L’origine des baleines remonte à plus 50 millions d’années. Ils ont pour ancêtre mammifère terrestre quadrupède qui a longtemps évolué pour devenir les cétacés que nous connaissant aujourd’hui. Les premiers cétacés terrestres se sont tournés vers l’eau pour se réfugier des dangers terrestres ou pour y trouver de la nourriture.

Population actuelle

Grâce aux efforts communs de la planète pour la préservation et la protection des cétacés, certaines espèces sont passées d’espèce menacée d’extinction à espèce vulnérable. Mais les situations sont très différentes. Le statut des populations des cétacés est différent d'une population à l'autre, d’une région à une autre.

Urgences aux mammifères marins

La pêche

Malgré l’interdiction de la pêche des cétacés décidée en 1986, de nombreux pays continuent de les chasser. Plusieurs conventions et traitées pour la protection de la faune maritime ont été initié et signé, mais la pêche demeure un danger perpétuel pour les cétacés.

La menace climatique

L’augmentation des températures des océans et la fonte des glaces bouleversent l’habitat naturel des mammifères marins. Les océans arctique et antarctique se réchauffent et la nourriture de ces mammifères s’amoindrit, ce qui menace la survie des espèces.

Associations

Pour protéger les mammifères marins des dangers, de nombreuses associations internationales et nationales se mobilisent. Greenpeace par exemple, mais il y a également l’EIA qui expose au monde entier les impacts des crimes environnementaux sur les espèces marines.